10 vidéos TEDMED à ne pas manquer

10 vidéos TEDMED à ne pas manquer

« TEDMED convoque et sélectionne des gens extraordinaires et des idées de toutes les disciplines, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur de la médecine, dans la poursuite de liens inattendus qui accélèrent l’innovation en matière de santé et de médecine. Mieux connu pour notre événement annuel, TEDMED est une communauté mondiale qui est active toute l’année. TEDMED comble l’écart entre la science et le public en trouvant et en partageant des histoires qui informent, inspirent, engagent et amènent à agir en collaboration avec une grande communauté passionnée, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des questions relatives à la santé et à la médecine ».1

Étant un excellent moyen de répandre des idées novatrices dans le milieu de la santé, les TEDMED Talks ont inspiré de nombreux participants et ont fourni aux professionnels médicaux les ressources nécessaires pour provoquer du changement et faire la différence dans leur domaine.

Nous avons compilé 10 TEDMED Talks particulièrement remarquables que nous croyons être parmi les plus influents et novateurs.

Healthcare should be a team sport

https://www.ted.com/talks/eric_dishman_health_care_should_be_a_team_sport?language=en#t-520945
[15:55]

Eric Dishman, spécialiste en technologie médicale, veut mettre le patient au centre des préoccupations des équipes médicales. Il explique, au courant de sa présentation, l’importance de ce concept en donnant un exemple personnel : « Trois spécialistes différents m’ont prescrit trois différentes versions du même médicament. Je n’avais pas un problème de cœur, mais plutôt un problème de surdosage. J’ai constaté un problème de coordination des soins. Cela arrive à des millions de gens chaque année. Je veux utiliser la technologie pour faire en sorte que la médecine s’inspire de la coordination que l’on retrouve dans les sports d’équipe. »

What veterinarians know that physicians don’t

http://www.ted.com/talks/barbara_natterson_horowitz_what_veterinarians_know_that_doctors_don_t#t-547311
[14:57]

Barbara Natterson-Horowitz, cardiologue au UCLA, présente une approche différente aux services de la santé. En tant que consultante en cardiologie à temps partiel au Zoo de Los Angeles, elle a été témoin de similitudes entre les animaux et les humains, mais surtout, elle réalise comment les deux types de médecine peuvent bénéficier de leurs connaissances respectives. À ne pas manquer!

What if our healthcare system kept us healthy?

http://www.ted.com/talks/rebecca_onie_what_if_our_healthcare_system_kept_us_healthy#t-198187
[16:27]

Rebecca Onie est une innovatrice au sein des services de la santé et elle est la fondatrice de Health Leads. Elle met en valeur l’innovation dans le domaine de la santé en s’adressant à l’humain. L’innovation peut guérir les patients en dehors des cliniques et contribuer à leur santé tous les jours. « C’est ce qu’on appelle les soins de la santé. Un système où les médecins peuvent prescrire des solutions pour améliorer la santé quotidienne, pas seulement pour gérer une maladie.» Une approche très intéressante et différente aux soins de santé actuels.

Let’s pool our medical data

https://www.ted.com/talks/john_wilbanks_let_s_pool_our_medical_data?language=en
[16:18]

John Wilbanks présente le sujet sensible de la protection des données médicales sous un angle différent. Il se demande si le désir de protéger notre vie privée ralentit la recherche et si le partage des données médicales pourrait conduire à une vague d’innovations dans le domaine de la santé. Il affirme que sans que ce soit l’objectif, le consentement éclairé nous éloigne maintenant de l’innovation. « La méthodologie des études cliniques n’a pas radicalement changé au fil des ans, nous avons seulement de meilleures statistiques. [...] La façon dont nous obtenons le consentement éclairé nous protégeait jadis, mais crée maintenant des silos. Les données que nous recueillons sur le cancer de la prostate ou les études cliniques liées à l’alzheimer se retrouvent dans des silos où elles ne peuvent être utilisées que pour le cancer de la prostate ou la recherche sur l’alzheimer. Elles ne peuvent pas être mises en commun, elles ne peuvent pas être intégrées, elles ne peuvent pas être utilisées par des personnes qui ne sont pas accréditées. »

What your doctor won’t disclose

https://www.ted.com/talks/leana_wen_what_your_doctor_won_t_disclose?language=en#t-655305
[15:42]

Dre Leana Wen, urgentologue et porte-parole en santé publique, présente une discussion révélatrice sur la transparence des médecins. Elle fait valoir que les médecins se cachent derrière leurs sarraus alors que les patients restent seuls devant l’inconnu. Ces derniers reconnaissent la confiance qu’ils ont en leurs médecins et sans celle-ci, ils se retrouvent seuls avec la peur. Considérant la transparence des médecins et une connexion plus profonde avec leurs patients, elle poursuit en disant : « Nous pouvons créer un pont entre les actions des médecins et les besoins des patients. »

How do we heal medicine?

http://www.ted.com/talks/atul_gawande_how_do_we_heal_medicine
[19:12]

Atul Gawande, chirurgien et journaliste, démontre que notre système médical est déficient. « Une étude démontre combien de cliniciens sont requis pour prendre soin d’un patient admis à l’hôpital et comment ceci a changé au fil du temps. En 1970, il fallait l’équivalent d’un peu plus de 2 de cliniciens à temps plein [...], et à la fin du 20e siècle, il fallait plus de 15 cliniciens pour le même patient typique hospitalisé; des spécialistes, des physiothérapeutes, des infirmières... Nous sommes tous des spécialistes maintenant, même les médecins de soins primaires. Tout le monde s’occupe d’un morceau de la santé du patient. Cette structure que nous avons construite autour de l’indépendance et de l’autonomie de chacun de ces professionnels est devenue une catastrophe. Nous avons formé, embauché et récompensé les gens de façon à ce qu’ils agissent comme des cow-boys, mais ce sont des équipes de ravitaillement dont nous avons besoin. »

Why don’t patients behave like consumers?

https://youtu.be/y3kKBVTDn5U
[13:04]

Le Dr Jon Cohen livre un concept intriguant : « Les soins axés sur le patient ne fonctionnent pas parce que les gens ne veulent pas des soins de santé ». Il poursuit en expliquant, à travers des exemples réfléchis, les trois choses fondamentales que les consommateurs recherchent lors de l’achat d’un produit ou d’un service, dans ce cas, en ce qui concerne les soins de santé. Très intéressant!

Meet e-Patient Dave

https://www.ted.com/talks/dave_debronkart_meet_e_patient_dave?language=en#t-767095
[16:23]

Dave Debronkart, e-Patient Dave, veut créer le lien entre les patients et leurs données médicales afin d’améliorer les soins médicaux. Il en a eu l’idée lorsqu’il a reçu un diagnostic d’un cancer et était en phase terminale. Il s’est tourné vers une communauté en ligne de patients dans des situations semblables à la sienne où il a trouvé un traitement qui lui a sauvé la vie. « Pensez-y : pourquoi les iPhone et les iPad se développent-ils beaucoup plus vite que les outils de santé disponibles pour vous aider à prendre soin de votre famille? » Il croit que les patients devraient avoir accès à leurs données médicales et que les professionnels de la santé devraient avoir accès à des dossiers patients plus clairs et concis.

Medicine’s future? There’s an app for that

http://www.ted.com/talks/daniel_kraft_medicine_s_future#t-194719
[18:14]

Daniel Kraft, un médecin-scientifique inventeur et innovateur, présente son regard sur la façon dont les informations contenues dans les diagnostics peuvent être facilement accessibles grâce à des innovations en médecine, telles que des applications et de nouveaux outils. À l’ère de la « mesure de soi », ces « outils nous aident à influencer et à mieux comprendre notre propre santé ».

What’s the human factor that lets innovation succeed?

https://youtu.be/WXpt5rccAvY
[4:22]

Le Dr Pritpal S. Tamber suggère d’utiliser le doute du médecin ainsi que la vieille perception des médecins et de leur peur du changement comme une manière d’ajouter un brin d’innovation dans les cliniques. En ce qui concerne les médecins qui ont peur du changement, il déclare : « Nous avons l’occasion de le voir comme un signe positif. Si le doute des médecins est une bonne chose, qu’est-ce qui arrivera si nous surmontons ce doute? Qu’elle serait l’influence sur l’innovation? Certes, cela veut dire que l’innovation obtiendrait plus de traction. Si on rattache ceci à la façon dont nous pensons l’innovation, alors comment pouvons-nous concevoir la confiance en nos innovations? Cette question sous-entend plusieurs possibilités. Il faut être ingénieux pour innover, mais pour obtenir la traction dans les cliniques, ce qu’il faut vraiment, c’est comprendre le doute et bâtir la confiance autour de celui-ci. »

1 http://www.tedmed.com/about-tedmed/about

Étude de cas  Relever les défis du sans rendez-vous avec une solution automatisée Télécharger
Patrice Gilbert, PDG

Publié par Patrice Gilbert, PDG

Fondateur et PDG de PetalMD, Patrice Gilbert a débuté sa carrière en tant qu’ingénieur de produits informatiques chez Thales et chez Domosys. Son leadership naturel et sa vision l’ont amené à occuper un poste de chef d’équipe en développement de produits chez Taleo, entreprise dans laquelle il gravit les échelons jusqu’à devenir directeur des produits pour l’Europe de l’Est. En 2009, il revient au Québec pour fonder PetalMD, ce qui lui valut le titre de jeune personnalité d’affaires « Technologie et recherche ». Sa passion pour le développement de produits l’amène aujourd’hui à trouver de nouvelles solutions technologiques pour les professionnels de la santé.

Sur le même sujet