Super-Cliniques au Québec - Infographie

Super-Cliniques au Québec - Infographie

En avril dernier, le ministre de la santé du Québec, M. Gaétan Barrette, a présenté son plan pour créer des super-cliniques afin d’augmenter l’accès aux soins de première ligne pour les patients.

Avec l'ouverture de 50 de ces super-cliniques d'ici 2019, l'objectif est de diminuer le nombre de patients dans les salles d'urgence en leur fournissant des cliniques ouvertes 12 heures par jour et ce, 7 jours par semaine. Les deux principaux objectifs de ces cliniques sont de favoriser l'accès aux soins de première ligne et d’assurer des services de proximité intégrés.

Comment ses super-cliniques vont-elles être différentes?

Afin de dissuader les gens de se rendre immédiatement à l’urgence, ces super-cliniques offriront davantage de services et incluront une variété de professionnels de la santé. Des services tels que les prélèvements, l’imagerie médicale et les consultations spécialisées seront disponibles dans les super-cliniques.

«De fait, en complémentarité avec l’offre de service des groupes de médecine de famille, le modèle des super-cliniques présente des forces indéniables pour réduire le temps d’attente aux urgences et pour assurer un accès plus rapide à des soins de première ligne et des services spécialisés» a dit M. Barrette dans un communiqué de presse.

Le but est aussi d'offrir un meilleur accès aux soins pour les patients qui n’ont pas de médecin de famille. Pour ce faire, ces super-cliniques devront offrir 80% de leurs soins aux patients qui n’ont pas un médecin de famille, ou bien un médecin de famille qui pratique à l'extérieur d'une super-clinique.

Cependant, les spécificités de ces super-cliniques demeurent nombreuses. Les changements procéduriers et administratifs sont très différents des cliniques traditionnelles auxquelles nous sommes habitués.

Quelles exigences devront-elles suivre?

Ces super-cliniques ne nécessiteront pas de nouvelles constructions, car elles seront implantées dans les cliniques existantes. Selon l'article de CTV News, «La province désignera les emplacements où ces cliniques devraient se situer, selon la population et le manque de services dans la région».

En plus de l'ajout de services et de l'allongement des heures d’ouverture, ces cliniques devront se soumettre à certaines exigences pour être qualifiées comme super-cliniques. Voici une infographie qui explique ces exigences.

Super cliniques au Québec - infographie

Quelles ont été les réactions concernant cette nouvelle?

L'idée d’une clinique ouverte pour de plus longues périodes et ainsi étant plus accessible au grand public a reçu des réactions favorables de la part des patients. Cependant, les réactions de plusieurs professionnels de la santé dans les services d'urgences, ne sont pas aussi positives. Avec le Québec qui a les pires temps d'attente dans le monde occidental, ils estiment que ces cliniques ne sauront pas réellement résoudre les problèmes actuels, mais peut-être même qu’elles allongeraient les temps d'attente. La pénurie de médecins de famille au Québec est également à prendre en compte.

«Il y a un mythe dangereux empêchant les législateurs du pays de réduire les temps d'attente aux urgences, [...] Malheureusement, les gouvernements ne semblent pas avoir entendu ce message. Ils emploient beaucoup de solutions, telles que les cliniques sans rendez-vous, qui ne vont pas résoudre le problème », a déclaré la Dre Jill McEwan, présidente de l'Association canadienne des médecins d'urgence (ACMU).

Cette résistance au changement est issu des réfutations de la part de M. Barrette, qui a laissé entendre que «leurs hésitations manquaient de logique» et«qu'ils ont tort».

Comment les cliniques peuvent-elles se préparer?

Dans un communiqué de presse, il a été précisé que «les super-cliniques seront soumises à plusieurs obligations et critères de productivité, et devront être évaluées chaque année pour conserver leur reconnaissance».

Ceci étant dit, si les cliniques veulent être «super», des changements et des compromis devront être faits. L'intégration d'outils d'automatisation pour aider la productivité est une excellente façon de commencer!

Comment choisir une solution de prise de rendez-vous en ligne Télécharger
Caroline St-Laurent, Conseillère en technologie de la santé

Publié par Caroline St-Laurent, Conseillère en technologie de la santé

Passionnée par les technologies de la santé, Caroline St-Laurent est une spécialiste de notre solution de gestion d’horaires pour médecins. Elle a une excellente connaissance des défis que représentent la création et la gestion des horaires au sein des départements hospitaliers. Quelle que soit la complexité de ces défis, elle trouve toujours une solution technologique adaptée et capable de faire gagner un temps précieux aux médecins du groupe.